Négocier un crédit : nos conseils

Mettez toutes les chances de votre côté

négociation d'un contrat avant signature

Date de publication : 02 janvier 2023 - Temps de lecture : 3 minutes

Vous souhaitez financer un projet qui vous tient à cœur mais ne disposez pas des fonds nécessaires ? Vous êtes à la recherche du crédit à la consommation ou du prêt hypothécaire le plus avantageux ? Il est possible de négocier plusieurs éléments du contrat auprès de l’organisme prêteur afin d’obtenir la meilleure offre. Nous vous donnons ci-dessous quelques conseils à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté.

Les points à négocier

lecture des modalités d'un contrat

Voici les différents éléments qui peuvent faire l’objet d’une négociation avec l’établissement prêteur :

  • le taux d’intérêt : commencez par vous renseigner sur les taux actuellement pratiqués dans votre région, pour des prêts similaires au vôtre. Vous pourrez ainsi avoir une idée plus précise du taux que vous pouvez espérer. Notez qu’une différence de 0,1% seulement pourra vous faire économiser de belles sommes, surtout sur un emprunt de plusieurs dizaines de milliers d’euros.
  • la durée du crédit : plus la durée du crédit est longue, plus le taux d’intérêt appliqué par l’organisme bancaire sera élevé. Cependant, si vous étalez vos remboursements dans le temps, vous devrez payer de plus petites mensualités, ce qui vous laissera l’opportunité d’épargner ou de vivre plus confortablement. Il est donc intéressant de se renseigner sur la formule la plus avantageuse pour vous.
  • les assurances : dans le cadre d’un crédit hypothécaire, l’emprunteur est contractuellement tenu de souscrire certaines assurances telles que l’assurance incendie et l’assurance solde restant dû. Toutefois, il n’est pas obligatoire de les contracter dans l’établissement qui vous octroie le prêt. N’hésitez donc pas à comparer les offres auprès des différents organismes et compagnies d’assurances.
  • les frais de dossier : ils sont légalement plafonnés à 500 euros mais peuvent facilement être négociés. Si vous êtes un client fidèle de la banque, vous pouvez tenter de demander à en être dispensé.

Quels arguments mettre en avant ?

Au moment d’entamer les négociations avec votre banquier, assurez-vous de disposer d’arguments solides. Pour cela, vous pouvez soigner votre profil d’emprunteur et mettre en avant les points suivants :

  • votre apport personnel : en règle générale, on vous demandera d’apporter au minimum 10% de la somme que vous souhaitez emprunter pour financer votre premier logement et 20% si vous avez déjà été propriétaire. En outre, si vous disposez de 30% du montant global, vous enverrez un excellent signal à votre banque : ce capital de départ est un argument de taille qui prouve votre aptitude à faire des économies et votre capacité à rembourser le prêt.
  • votre taux d’endettement : si celui-ci est compris entre 15 et 33%, il y a de grandes chances pour que vous receviez une réponse favorable. Au-delà, la majorité des établissements bancaires refuseront de vous octroyer un prêt, craignant que vous ne puissiez pas payer vos mensualités. À l’inverse, si vous n’êtes pas ou peu endetté, les organismes prêteurs seront rassurés par votre capacité de remboursement élevée.
  • vos revenus mensuels : les banques analysent votre reste à vivre, c’est-à-dire le solde restant après le remboursement de toute dette ou crédit. Si celui-ci est bas, les établissements prêteurs craindront un défaut de paiement, notamment si des dépenses imprévues survenaient (maladie, accident…). En revanche, si votre reste à vivre vous permet de garder des revenus confortables, les banques vous accorderont plus facilement un prêt.
  • la gestion de vos finances : l’absence de litige avec tout organisme bancaire et l’absence de découvert sur vos comptes en banque sont des arguments qui témoigneront de votre sérieux et de votre bonne gestion financière.
  • l’historique de vos précédents crédits : si vous avez déjà contracté des prêts par le passé et que vous n’avez eu aucun problème pour les rembourser à temps, vous pouvez parfaitement en fournir la preuve à votre banque pour la rassurer.

Faites appel à un courtier en crédits

Vous n'êtes pas doué en négociation ? Déléguez cette responsabilité à un courtier en crédits ! Ce professionnel examinera en premier lieu votre dossier avant de vous guider dans la renégociation des conditions de votre prêt, que ce soit en termes de modalités de remboursement, de réduction des taux ou d'autres aspects.

Pour vous aider à trouver l’offre la plus avantageuse, il n’hésitera pas à se renseigner auprès des différents organismes et à faire jouer la concurrence. Enfin, il pourra vous donner des conseils personnalisés pour renforcer votre profil d’emprunteur et ainsi maximiser vos chances de recevoir une réponse favorable à votre demande de prêt.

Informations complémentaires

Comme nous l'avons vu plus haut, le taux d'intérêt est un élément essentiel du crédit. Celui-ci peut en effet être fixe, variable ou semi-variable, ce qui peut sensiblement faire fluctuer le montant global que vous devrez rembourser. C'est pourquoi il importe de se renseigner au préalable sur les différents taux existants.

De nombreuses raisons peuvent vous pousser à contracter un prêt auprès de votre banque : achat d'un bien immobilier, acquisition d'une nouvelle voiture, financement d'un grand événement... Quels que soient vos besoins, vous trouverez forcément un crédit adapté à votre situation. Retrouvez ici les différentes formules qui s'offrent à vous.